Scandalous

Etre sa dominatrice: précautions essentielles

Afin de poser les premières bases de la domination, favorisez la communication, et donnez l’occasion à votre homme de vous exposer ces attentes en tant que soumis. Laissez-lui aborder des précisions supplémentaires par la suite. Bien que le contrat écrit puisse avoir son charme, vous serez peut-être plus satisfaits d’avoir pu bâtir votre domination et sa soumission sans avoir dû recourir à un contrat écrit.

Avant tout, prenez conscience que la preuve d’amour de votre homme demeurera dans sa capacité à tenir ses promesses, et non dans ses promesses proprement dites. Avec une maitresse dominatrice paris, apprenez à adopter vos principes de dominatrice.

Votre position en tant que dominatrice

Faites comprendre à monsieur que plan sexuel n’est qu’un aspect de sa soumission. Pour ainsi dire, la motivation qu’il tirera du plaisir sexuel avec laquelle vous l’accordez lui servira à accomplir tout ce que vous lui solliciterez, comme les corvées ménagères que vous lui demanderez de faire. Cela consiste donc de l’amener à ne pas calculer les heures passées à vous servir.

Sur le plan sexuel et dans son rôle de soumis, même dans votre relation quotidienne, votre homme doit comprendre que son engagement envers vous changera sa vie. Soyez attentive, et rendez-le attentif, sur votre pouvoir de domination, car il devra s’efforcer de ne jamais vous faire supporter une quelconque emprise de sa part. Il est important que vous profitiez de votre domination sans qu’il ne vous l’impose.

Il s’agit ainsi pour vous de parvenir aux besoins et désirs profonds de votre soumis tout en étant plus forte pour ne pas vous y imposer. Son pouvoir de soumission ne doit pas être un présent empoisonné. Son comportement et son état d’esprit doit être de s’adonner à vous, sans calculer. L’affection et le sexe qu’il recevra en contrepartie sera l’effet naturel de votre amour, et non une réponse des services qu’il a effectué pour vous. c’est un don mutuel que vous vous accordez.

Laissez votre commentaire à propos de cet article