Scandalous

Scandale en plein dans un super marché avec baise dans les rayons

Tout le monde a besoin de s’approvisionner pour la maison, et c’est dans le supermarché que vous allez pour cela. Vous pouvez tout trouver dans les supermarchés, et vous n’avez pas à vous déplacer dans des endroits éloignés pour trouver toute sorte de produits. Les supermarchés aident vraiment les gens dans leur vie, et il faut savoir que les choses que l’on peut trouver dans les supermarchés sontparfois très surprenantes.

Une rencontre incroyable dans un supermarché !

Je vais dans un supermarché toutes les semaines, et une fois, j’ai fait un gros scandale dans l’un d’entre eux. En parcourant les rayons, j’ai aperçu une très belle femme qui faisait aussi ses courses. J’adorais son corps, et en la voyant, j’avais énormément envie de la baiser, je ne sais pas pourquoi. Je la regardais souvent, et elle l’a surement remarqué, car elle s’est approchée de moi, et elle m’a demandé pourquoi je la regardais. Je lui ai répondu qu’elle m’attirait, et j’ajoutais un petit rire avec cela. Je pensais qu’elle allait me dire d’aller me faire foutre, mais non. Elle a surement vu ma bite qui était en érection, car elle l’a flatté, et j’adorais ça.

Du sexe improvisé !

Elle a ouvert mon pantalon et elle a sorti ma queue. Elle l’a sucé, et pendant que j’appréciais cela, je regardais un peu autour, s’il n’y avait pas quelqu’un. Elle s’est levée, puis elle s’est retournée. Elle a enlevé sa culotte et m’a offert son joli cul. Je l’ai alors pénétré et pendant que je faisais mes mouvements, elle faisait les siennes. Elle faisait un déhanché qui me donna énormément de plaisir, et j’adorais ça. J’ai alors augmenté mon rythme, et quelques instants plus tard, elle a eu un orgasme et elle a tellement crié de joie que les responsables du magasin sont venus dans notre rayon. On s’est fait sermonner quelques instants, et on est parti. Elle m’a donné un numéro de tel rose marie lou, et je l’appelle parfois pour faire des discussions sexe.

Laissez votre commentaire à propos de cet article